Maintenance Professionnelle Électronique

Site du Sactar Sud

84500 BOLLÈNE

Téléphone: 04.90.30.91.73

Portable: 07.85.81.71.95

Fax: 04.90.30.53.83


Du lundi au Vendredi

De 8h30 à 12h00

De 13h00 à 17h00

Médiathèque

Votre Spécialiste en métrologie et maintenance des instruments de radioprotection

EXPLICATION : "Contrôle Périodique" et "Contrôle Périodique de l’Étalonnage"  = "Vérification" ou "Étalonnage" ?

L'ASN - Autorité de Sureté Nucléaire précise dans l'arrêté du 21 mai 2010 les modalités techniques et périodicité des contrôles à effectuer sur les instruments de mesure de radioactivité, en utilisant les termes de « Contrôle Périodique » (CP) et « Contrôle Périodique de l’Étalonnage » (CPE).

 

Malheureusement ces deux termes ne sont définis selon aucune norme ! C'est pourquoi en métrologie nous parlons de « vérification » définie selon la norme NFX07-011. (A ne pas confondre avec "l'étalonnage" défini selon la norme NFX07-012)

Ci-dessous un document de l'ASN édité suite à une réunion avec des représentants d'organismes agréés en radioprotection.

Comme vous pouvez le voir l'ASN valide définitivement la référence métrologique de « VÉRIFICATION ».
















Pourquoi différencier deux types de contrôles « contrôle périodique » (CP) et « contrôle périodique de l’étalonnage » (CPE), s’il s’agit en réalité dans les deux cas d’une vérification ?

Il y a une "vérification annuelle" dite "Contrôle Periodique" que vous avez la possibilité de réaliser vous-même en interne.
(À condition d’avoir les moyens adéquats : sources radioactives, outils de métrologie, procédures, expérience).

Il y a la "vérification triennale" dite "Contrôle Périodique de l’Étalonnage" qui doit être obligatoirement réalisée par une société externe spécialisée et à minima certifiée ISO9001 ou COFRAC ou CEI17025.
(Afin de ne pas être juge et partie sur les mesures que vous réalisez annuellement le cas échéant).

En règle générale nos clients nous confient leurs matériels tous les ans, cela permet d'une part de ne pas se soucier des périodicités des contrôles notamment grâce à notre système de gestion informatisé des échéances et d'autres part d'assurer un haut niveau d'entretien du matériel permettant ainsi une disponibilité maximale et une durée de vie des équipements prolongées.

 

Nota: Les dosimètres électroniques font obligatoirement l'objet d'une vérification réalisée par une société habilitée et ce, tous les ans !

 

 

Plus d'infos dans notre rubrique

LES DÉCRETS IMPORTANTS EN RADIOPROTECTION

DÉCRET PERIODICITES DES CONTRÔLES
Arrêté du 21 mai 2010
Portant homologation de la décision no 2010-DC-0175 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 4 février 2010 précisant les modalités techniques et les périodicités des contrôles prévus aux articles R. 4452-12 et R. 4452-13 du code du travail ainsi qu’aux articles R. 1333-7 et R. 1333-95 du code de la santé publique.
Et une explication du contenu par son auteur ici

DÉCRET PROTECTION DES PERSONNES
Décret n° 2007-1570 du 5 novembre 2007
Modifiant le Décret 2003-296 du 31 mars 2003 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants.
Décret n° 2007-1582 du 7 novembre 2007
Modifiant le Décret n° 2002-460 du 4 avril 2002 relatif à la protection générale des personnes contre les dangers des rayonnements ionisants.

DÉCRET SUIVI MEDICAL
Arrêté du 30 décembre 2004
Relatif à la carte individuelle de suivi médical et aux informations individuelles de dosimétrie des travailleurs exposés aux rayonnements ionisants.

LES SITES UTILES DE LA RADIOPROTECTION

ASN - L'autorité de sureté nucléaire
IRSN - L'institut de radioprotection et de sureté nucléaire : L’expert public en matière de recherche et d'expertise sur les risques nucléaires

INRS - L'institut national de recherche et de sécurité : Santé et sécurité au travail


RP-CIRKUS - Le portail de la RP pratique et opérationnel - Une question technique, un problème de radioprotection ? venez poser votre question sur le forum du RP-CIRKUS !

NOS PARTENAIRES

CARMELEC Fabricant et concepteur de matériel de radioprotection Français et fournisseur national référencé EDF.
Les gammes de produits Carmelec équipent toutes les centrales nucléaires de France.

 

ALGADE Spécialiste des systèmes de prélèvements d’aérosols, mesure environnementale et radon.

 

ICOHUP Concepteur d'instrument de détection de radioactivité connectés.

LES RÉSEAUX PCR FRANÇAIS ET GROUPEMENTS RÉGIONAUX

CORPAR : Coordination nationale des réseaux de PCR et acteurs de la radioprotection
SFRP : Société française de radioprotection
ATSR : L'Association pour les Techniques et les Sciences de Radioprotection
R2NORD : Réseau Nord Pas de Calais    
RESEAU GRAND-OUEST : Réseau Bretagne, Normandie et Pays de Loire
APCRAP : Réseau région Île-de-France
AIRCAP : Réseau Champagne-Ardenne et Picardie
RESALOR : Réseau Alsace-Lorraine
RESEAU CENTRE : Réseau centre
EST-RAD : Réseau Est
POITOU CHARENTES : Réseau Poitou Charentes
R-PAC : Réseau Auvergne Corrèze
APCRRA : Réseau Rhône-Alpes
RESO-PCR : Réseau Aquitaine et Sud-Ouest    
RAMIP : Réseau Midi Pyrénées
RADIRS : Réseau Languedoc Roussillon
RESEAU GRAND SUD : Réseau PACA et Corse
PCR971 : Réseau guadeloupéen
ARP : Réseau nouvelle Calédonie

UNITÉS / CONVERSION RADIOPROTECTION

Quelques explications concernant les unités et le contexte dans lequel il faut les utiliser.

 

 

Becquerel (Bq)

 

Le becquerel (Bq), mesure l'activité de la source radioactive, c'est à dire le nombre d'atomes qui, par unité de temps, se transforme et émet un rayonnement.
1 Bq = 1 émission de rayonnement par seconde
Il s'agit d'une très petite unité et l'on utilise souvent ses multiples :

1 MBq
1 GBq
1 TBq

=
=
=

1 mégabecquerel
1 gigabecquerel
1 térabecquerel

=
=
=

1 000 000 Bq
1 000 000 000 Bq
1 000 000 000 000 Bq

La radioactivité d'un milieu, d'un matériau, d'un ciment, s'exprime en becquerels par kilogramme ou par litre.

 

 

 

Gray (Gy)

 

Le gray (Gy), mesure la dose absorbée, c’est-à-dire l’énergie cédée à la matière par le rayonnement ionisant lorsqu’il la traverse.
1 Gy = 1 joule par kilogramme
Les sous-multiples les plus utilisés sont :

1 mGy
1 µGy
1 nGy

=
=
=

1 milligray
1 microgray
1 nanogray

=
=
=

0,001 Gy
0,000 001 Gy
0,000 000 001 Gy

 

Sievert (Sv)

 

Le sievert (Sv), évalue les effets des rayonnements ionisants sur la matière vivante. A dose égale, les effets de la radioactivité sur les tissus vivants dépendent de la nature du rayonnement (alpha, béta, gamma…) de l’organe concerné et bien sûr du temps d’exposition.

Contrairement au becquerel, le sievert est une unité très grande dont on utilise couramment des sous multiples :

1 mSv
1 µSv

=
=

1 millisievert
1 microsievert

=
=

0,001 Sv
0,000 001 Sv

 

 

Conversions entre les unités

 

Curies / Becquerels

Ci en Bq

Bq en Ci

kCi
Ci
mCi
µCi
nCi
pCi

TBq
GBq
MBq
kBq
Bq
mBq

TBq
GBq
MBq
kBq
Bq
mBq

Ci
mCi
µCi
nCi
pCi
fCi

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10

37
74
111
148
185
222
259
296
333
370

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10

27
54
81
108
135
162
189
216
343
270

Ex : 2(0) mCi = 74(0) Mbq

Ex : 7 Gbq = 189 mCi

 

 

 

Multiples et sous multiples

T
G
M
k
m
µ
n
p

=
=
=
=
=
=
=
=

Téra
giga
méga
kilo
milli
micro
nano
pico

=
=
=
=
=
=
=
=

1 000 000 000
1 000 000 000
1 000 000
1 000
0,001
0,000 001
0,000 000 001
0,000 000 000 001

=
=
=
=
=
=
=
=

1.1012
1.109
1.106
1.103
1.10-3
1.10-6
1.10-9
1.10-12

 

 

Ci -> Bq

 

Correspondance de l'activité exprimée en Ci -> Bq

1 Ci
1 mCi
1 µCi
1 nCi
1 pCi

=
=
=
=
=

3,7.1010 Bq
3,7.1017 Bq
3,7.104 Bq
3,7.101 Bq
3,7.10-2 Bq

=
=
=
=
=

37 000 000 000 Bq
37 000 000 Bq
37 000 Bq
37 Bq
0,037 Bq

 

 

 

Sv <-> Rem

 

Correspondance de la dose équivalente exprimée en Sv <-> Rem

1 Sv
1 mSv
1 µSv
1 rem
1 mrem

=
=
=
=
=

100 rem
100 mrem
0,1 mrem
10 mSv
0,01 mSv = 10 µSv

Remarques : dans le domaine médical, il est employé le centigray et le centisievert
1 cGy = 1 Rd (rad)
1 cSv = 1 rem